Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Pourquoi la France ?

29 Octobre 2008 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Beaucoup de mes amis me demandent pourquoi je me tourne vers la France au lieu de croire encore dans l’État Belge.

Bien entendu, le colonialisme du politique, de l’économie et du social par les Flamands m’insupporte.

Bien sûr, leur haine atavique de la culture et de la langue française me paraît abominable. Il est évident que leur mépris pour les Wallons est un élément de colère permanent.

Mais surtout, je ne peux plus croire à la Belgique de papa, celle qui fut une puissance industrielle mondiale. Elle est définitivement morte.

Par manque de moyens et par la montée en puissance de nombre de nations entreprenantes et innovantes, elle a perdu et perdra encore ses meilleurs étudiants, ses meilleurs ingénieurs et ses meilleurs techniciens qui s’expatrieront pour trouver une vie professionnelle digne de leur qualité.

Au moment où les ingénieurs nucléaires se posent la question de savoir s’il seront au chômage d’ici quelques années, la France avec son projet Iter développé à Cadarache (sud de la France) offre des milliers d’opportunités aux spécialistes. (Voir l’article sur www.liege-france.be/ITER180708.htm).

Car la Belgique est devenue un état nain qui conserve ses rêves de grandeur, mais dont des pans financiers et économiques entiers basculent vers des propriétaires et pays étrangers.

C’est pourquoi il faut rêver, il faut désirer, il faut vouloir le rattachement à la France, sixième puissance mondiale.

Contrairement à beaucoup de bruits injustifiés, la France se redresse dans la tourmente mondiale et c’est avec plaisir que je vous communique une partie des Baromètres Ernst & Young sur l’attractivité de l’Europe et de la France (édition 2008). Ils confirment l’importance de la France et de sa région capitale en matière d’attraction des investissements internationaux.

« L’Europe a conservé sa position de région leader au travers de l’accueil de plus de 40% des IDE mondiaux mais les pays poussés par une forte croissance économique ont marqué une nette progression.

- La France se classe en seconde position pour le nombre de projets accueillis en 2007 (541 projets contre 713 pour le Royaume-Uni, le leader);

- La France se classe en 5e position pour les emplois créés par ces projets : 14 500 emplois.
  Elle est devancée par le Royaume-Uni (24 200 emplois), la Pologne (18 400), la République Tchèque (15 100) et la Russie (14 930);
 
- La France confirme sa transition vers une attractivité tertiaire, notamment car les centres de décision et de R&D sont les principaux relais d'attractivité ;

- La France, en revanche, capte très peu d'entreprises issues des BRIC ;

- La France a une excellente capacité de fidélisation (63 % de projets d'extension contre 28 % en moyenne en Europe);

- La part des investisseurs internationaux interviewés ayant des projets pour la France se réduit passant de 25 % en 2007 à 19 % en 2008. Ils ne perçoivent pas de variation dans l'attractivité de la France.

- Le niveau de la fiscalité, la flexibilité du droit du travail et les charges et coûts salariaux restent depuis 2002 les trois handicaps persistants du site France,  même si les niveaux d'insatisfaction sont en légère baisse. »

Voilà ce qu’ils ne pourront pas dire sur la Belgique ! Encore moins sur la Wallonie !

Choisir la France pour y ancrer notre région, c’est rejoindre une nation où nos terroirs, notre culture, notre langue, nos manières de penser seront respectés. Mais c’est aussi appartenir à un état puissant qui marquera encore longtemps l’Europe et le Monde.

Voilà pourquoi j’estime mon choix sentimental, mais aussi pragmatique ! J’espère convaincre mes concitoyens de faire désormais le même choix.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article