Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Magique Leterme: Donner de la main gauche et reprendre de la droite !

16 Octobre 2008 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

RTL-Info l’annonce sur son site, le budget 2009 comprendra  une augmentation des accises sur l’essence et le diesel.

Et de préciser qu’ " Yves Leterme s’est bien gardé d’en parler dans son discours à la Chambre il y a deux jours. L’accord sur le budget 2009, critiqué de toutes parts car faussement en équilibre, comprend également une mesure des plus impopulaires : la réintroduction du cliquet. "

Le système du cliquet permet d’augmenter les accises (taxes qui touchent tout le monde tant les assujettis à la TVA que les consommateurs finaux) sur les carburants, si leurs prix atteignent un certain plancher.

Aujourd’hui, alors que l’on clame partout  que la crise financière et économique  a au moins un côté positif, la baisse des prix des produits pétroliers, voilà qu’à partir du 1er janvier 2009, l’Etat belge récupèrera de l’argent sur ces produits. Conséquence, si les prix continuent à diminuer à la pompe, il baissera dans des manières moindres pour les utilisateurs.

L’Etat récupèrera 50% de chaque diminution de prix. Donc une réduction de 8 centimes deviendra 4 centimes pour le consommateur et augmentera le revenu pour l’état. Selon le journal De Tijd, ce prélèvement dissimulé pourrait rapporter à l’état près de 159 millions d’euros. 

Or tout le monde sait que le prix de l’énergie et notamment du carburant a un impact direct sur le coût de la vie. Il participe à l’augmentation des coûts de production, de livraison et se répercute directement sur les prix des biens de consommation.

Cette baisse providentielle et inattendue aurait pu apporter une bouffée d'oxygène aux entreprises de transport qui sont en train de disparaître pour cause de faillite économique..


L’on peut en déduire que la lutte pour l’augmentation pour le pouvoir d’achat de nos politiques est une vaste fumisterie. Les mesures prises en sa faveur sont directement contrées par ce genre d’initiatives de politiciens à la « petite semaine » qui essaient de prolonger encore un peu leurs mandats rémunérateurs.

Et pendant ce temps là, les 12 sages prennent le temps pour reculer encore un peu le constat d’échec qui les attend dans la réforme de l’état fédéral !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raymond CHARLES 16/10/2008 15:55

A vous lire je comprends mieux l'expression "cochon de payeur" qu'est le contribuable.