Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

L'isolement sanitaire

13 Avril 2020 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Les fêtes de Pâques et la pandémie
Et tous mes souvenirs douloureux compagnons
M’assaillent et me laissent l’âme en nostalgie
Et le cœur douloureux dans un triste abandon

 

Dans ce climat mortel j’ai l‘âme en désespoir
Qu’il est dur d’être vieux à moitié impuissant

Dans un isolement du matin jusqu’au soir
Dépité on survit avec des peurs d’enfant

 

Neuf ans que je suis seul et ton fantôme est là

Partout dans la maison me hantant sans arrêt

Je ne puis oublier la douceur de tes bras

Qu’il est lourd à porter un si cruel regret

 

J’ai ma croix à porter mais mon corps n’en peut plus

Toujours plus douloureux chaque jour est un pas
Que je dois accomplir sur un chemin ardu

Souffrant je vois venir de loin mon Golgotha

Aurais-je la force d’affronter la douleur

Avec la dignité de l’homme résigné
Ou m’effondrerais-je les yeux emplis de pleurs
Désolé de quitter ce que j’ai tant aimé

 

Georges Bleuhay - poèmes en attente de publication - tous droits protégés 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article