Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le vieux

22 Février 2019 , Rédigé par Georges Bleuhay

Il s’en allait à petits pas, le vieux
Et la tête basse et le dos voûté
Tristement vêtu d’un manteau miteux
Le pas hésitant sur chaque pavé.

Malgré son âge, il se sentait vivant
Ses yeux fatigués quêtaient du regard
Un rien de sympathie chez le passant
Il ne savait pas qu’il était trop tard.

Il n’était plus qu’un fantôme indécent
Perdu dans ses souvenirs surannés
L’âme égarée dans un cruel présent
Où l’on déteste ce qui est passé.

Et j’aurais voulu lui prendre la main
Car il me ressemblait comme un frère
Le rassurer sur ce monde inhumain
Où la tendresse s’essouffle et s’altère.

Mais je ne fis pas un geste vers lui
Car il me chagrinait par son espoir
Que depuis longtemps, moi j’avais enfoui
Définitivement dans ma mémoire

Car elle est là la désespérance
Vieillissant l’on cherche des regards amis.
Ils disparaissent quand le temps s’avance
Et l’on se trouve seul devant l’oubli

Georges Bleuhay - Le coeur marigot - Edilivre Paris 2015

Photo gratuite dur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article