Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Redevenir humain

14 Décembre 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Lorsque se lève la bise

Mordant la chair du mendiant

C’est en victime soumise

Qu’il tend la main en grelottant

 

Cela fait tellement longtemps

Qu’il ne connaît plus la chaleur

Son corps se livre lentement

À cette mortelle froideur

 

Dans l’encoignure d’une porte

Le passant ne voit même pas

Cette main à moitié morte

Implorant un dernier repas

 

Il est devenu transparent
Pour la plupart d’entre nous

L’on n’aime pas les indigents

Ceux que l’on a mis à genou

 

L’on porte le regard ailleurs

Pour ne pas avoir de remords

Et s’imprégner de cette horreur

D’une condamnation à mort

 

Car passer sans le secourir

Indifférent à sa douleur

Hélas c’est le laisser mourir

C’est vivre dans le déshonneur

 

Aussi si vous le rencontrez

En un hiver où tout se meurt

Penchez-vous vers ce mal aimé

Pour lui rendre un peu de bonheur

 

Georges Bleuhay - poème en attente de publication - Tous droits réservés

Potos gratuites de Myriams-Fotos sur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article