Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le quinze août en Outremeuse

17 Août 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay

Je ne croyais pas rencontrer

L’amour que j’avais espéré

Dans l’atmosphère joyeuse

Du quinze août en Outremeuse

 

Tu riais comme une folle

En dansant la farandole

Au milieu du tohu-bohu

Tendant la main aux inconnus

 

Et quand tu as saisi ma main

La secouant avec entrain

Pour m’entraîner dans la ronde

Mon émotion fut profonde

 

Mon cœur battait la chamade

Et malgré la bousculade

Je parvins à la conserver

Déjà captif de ta beauté

 

Et je l’entraînai à l’écart

Cherchant à ravir son regard

Pouvoir lui faire une tendre cour

En lui déclarant mon amour

 

Mais la belle m’a échappé

Dans un grand accès de gaieté

En se riant de mon dépit

Mettant mon bonheur au tapis

 

C’est un jour pour faire la fête

Si les filles y sont coquettes

L’idylle n’est jamais sérieuse

Le quinze août en Outremeuse

 

Georges Bleuhay - poème en attente de publication - Tous droits réservés

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article