Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Révolte

27 Avril 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Un orage s’annonce sur le monde

Et personne n’a l’air de s’en soucier

La terre devient une bauge immonde

Où les enfants se font assassiner

 

Très peu respectent leur innocence

Insensibles à leurs yeux de détresse

Et dans une infernale cadence

Sans honte ils massacrent leur jeunesse

 

Au nom d’un dieu ils se font égorger

Car ils portent la foi de leurs parents

Et si d’aventure ils sont épargnés

C’est au prix d’un affreux reniement

 

C’’est pire quand l’on pense à ces mères

Qui rêvent du martyr de leur enfant

Dans un attentat les rendant fières

Leur fils a supprimé des mécréants

 

Leur dieu a-t-il donc tellement plaisir

A se gorger dans une orgie de sang

De leur perte sans aucun repentir

Un dieu ne peut être aussi indécent

 

Il reste une terrible conclusion

C’est que les hommes sont tous devenus fous

C’est de l’enfer que surgit leur passion

Et du délire meurtrier d’un gourou

 

Dieu que de crimes commis en ton nom

Par tes fidèles aux instincts de barbares

Ils prônent la mort ou l’abjuration

C’est la fin de l’amour qu’ils préparent

 

Des poètes ils brûlent aussi les livres

Pour nous immerger dans l’ignorance

De toute pensée nous rendant libres

C’est pourquoi ils s’attaquent à l’enfance

 

La naïveté d’un adolescent

Est capable de rêver d’un monde parfait

Privé de tous ces maîtres oppressants

Et c’est cet espoir fou qui leur déplaît

 

Georges Bleuhay – Le cœur marigot – Edilivre Paris 2015

Photo gratuite de Stockhammer sur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article