Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Inquisition sacerdotale

1 Avril 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Lorsque j’étais jeune enfant

Je priais avec ferveur

Ce dieu tellement puissant

Que j’en avais la terreur

 

Car le prêtre me disait

Que de là-haut dans les cieux

De mes péchés il tenait

Un compte méticuleux

 

Mortels je serais puni

Je finirais en enfer

Je perdrais le paradis

Emmené par Lucifer

 

Même s’ils étaient véniels

Je devais les dénoncer

Mains jointes les yeux au ciel

Afin d’être pardonné

 

Et dans le confessionnal

Le curé en soutane

Me disait que c’était mal

D’aimer les belles dames

 

Bien sûr je me demandais

Pourquoi c’était interdit

Sur l’émoi que j’éprouvais

Souvent je lui ai menti

 

Le soir au fond de mon lit

Je me donnais du plaisir

Lisant des livres interdits

J’en garde le souvenir

 

Adolescent j’ai changé

Aimant les plaisirs charnels

J’ai quitté la chasteté

Car le sexe est naturel

 

Comment peut-on empêcher

L’innocence de l’amour

Sous prétexte de pécher

Dieu tient-il un tel discours

 

Georges Bleuhay - poème en attente de publication - Tous droits réservés

Photo gratuite de Hans sur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article