Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Les rêves du comptoir

12 Mars 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #poésie

Comme il était charmant

Ce bistrot de quartier

Où l’on passait le temps

À vivre l’amitié 

 

C’est là que mes amis

Recréaient le monde

Celui des insoumis

Que le rêve inonde

 

Sous l’alcool la chaleur

De nos indignations

nous enflammait le cœur

Contre la corruption

 

Nos saintes colères

S’élevaient très souvent

Devant la misère

Frappant les pauvres gens

 

Mais le temps a passé

Adieu nos ivresses

Et le bar s’est fermé

Sur notre jeunesse

 

Hélas rien n’a changé

Malgré nos grands discours

Et notre société

N’a toujours pas d’amour

 

Le pauvre meurt toujours

Tel un triste mendiant

Sans avoir le secours

D’un monde indifférent

 

Fini les grands débats

Sur une égalité

Les grands sont trop puissants

Pour pouvoir les dompter

 

Et c’est en vieillissant

Que l’on prend conscience

Que souvent l’on se ment

Dans l’adolescence

 

Georges Bleuhay - poème en attente de publication - Tous droits réservés

Photo gratuite de Free-Photos sur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article