Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

L’indifférente

29 Mars 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Dès que je t’ai vue j’ai senti

Une violente explosion

Et de folie et de passion

S’emparer de mon cœur meurtri

 

Tu étais celle que j’attendais

Celle dont j’avais toujours rêvé

Celle que je voulais adorer

La déesse que je cherchais

 

Mon Dieu que tu étais jolie

Mariant la nonchalance

À une telle élégance

Dans une subtile alchimie

 

Pour ton amour j’aurais donné

Toutes mes joies et mes envies

J’aurais quitté la poésie

Pour avoir un de tes baisers

 

Cruelle tu ne me vis point

À tes yeux je n’existais pas

Et la peine arrivait déjà

Laissant mon cœur dans le besoin

 

Désormais comment m’étonner

De ne plus avoir l’envie

De chercher une autre amie

Comment pourrais-je encore aimer

 

Le pire belle indifférente

C’est que tu ne sauras jamais

Combien le poète t’aimait

De son âme adolescente

 

Georges Bleuhay – Le cœur marigot – Edilivre Paris 2015

Photo gratuite de DzeeShah sur Picabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article