Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le poème

11 Mars 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

À quoi servent les mots sinon à libérer

Le flot de sentiments qui inonde le cœur

De l’homme qui souffre devant la cruauté

Ou se met à chanter son trop-plein de bonheur

 

La vie est changeante le rire succède aux pleurs

Comme l’obscurité cède au soleil d’été

Un jour c’est l’angoisse qui apporte la peur

Puis c’est l’espérance qui vient la remplacer

 

Le poète se plaint en hurlant sa douleur

Il veut la partager à travers ses rimes

Et il dit sa peine la transforme en clameur

Devant l’assassinat de pauvres victimes

 

La beauté d’une fleur le rire d’un enfant

Le fait changer d’humeur et le ciel s’éclaircit

Il se met à rêver les yeux au firmament

Et l’enfer terrestre se change en paradis

 

Et ses mots résonnent tel le son cristallin

D’une source pure où s’étanche l’oiseau

Qui se met à chanter son amour du divin

De cette nature et de son renouveau

 

Ami il faut savoir le poème est un chant

Qu’il soit triste ou joyeux il ne peut que toucher

Celui qui est ouvert aux simples sentiments

Banals et quotidiens mille fois sublimés

 

Georges Bleuhay – Le miroir brisé – Edilivre Paris 2016

Illustration de moshehar sur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article