Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le loup

7 Février 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

La nuit est si sombre que la lune blanchit

Les arbres dénudés de ce bois endormi

Le silence est si lourd que tous les promeneurs

Hâtent soudain le pas prisonniers de leur peur

 

Dans le lointain s’entend le hurlement d’un loup

Cri d’appel et d’amour, cri déchirant et fou

C’est Alpha qui pleure son inquiétude

Tant de lunes ont passé sur sa solitude

 

Il en a parcouru des vaux et des vallons

Hurlant sa soif d’amour à tous les horizons

Il rêve à la louve qui l’aimera pourtant

Malgré les blessures données par le temps

 

D’un coup il se fige tous les sens éveillés

Tout près un cri d’appel par l’écho répété

Lui rend le fol espoir de trouver son double

Et d’enfin retrouver la douceur du couple

 

Il se met à courir se meurtrit aux taillis

Nul obstacle ne peut effacer son souci

Pouvoir la rejoindre lui dire son amour

S’accoupler avec elle et la garder toujours

 

Et il la trouve enfin se frotte contre son flanc

Il lèche son museau implorant gémissant

Qu’elle accepte la fusion que la nature attend

Pour se perpétuer dans un désir constant

 

La nuit est si sombre que la lune blanchit

Les arbres dénudés de ce bois endormi

Et l’on entend hurler deux loups à l’unisson

Ce sont nos deux amants qui chantent leur passion

 

Georges Bleuhay – L’âme poétique – Edilivre Paris 2016

Photo gratuite de Patrice_Audet sur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article