Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Besoin charnel

8 Février 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Lorsque j’ai entendu ta voix

J’eus de suite un premier émoi

Un grand frisson me parcourut

De suite je me sentis perdu

 

Tes paroles étaient magiques

Si puissamment érotiques

Que je fus muet d’émotion

J’avais le cœur en perdition

 

Quand tu proposas de me voir

Mon âme s’emplit d’espoir

Je sentais le désir monter

Et je voulais te rencontrer

 

Puis ce fut ton apparition

Je tombai en admiration

Tu étais celle que je voulais

Ton corps follement m’attirait

 

Fébriles l’on s’est enlacé

Et j’ai laissé mes mains parler

À sentir ton corps j’étais fou

J’en serais tombé à genoux

 

Tout en embrassant ta bouche

Je te poussai vers ma couche

Je ne sentis plus aucun frein

Je pris possession de tes seins

 

Ce fut la divine extase

Dans l’étreinte qui embrase

À la fois le corps et le cœur

Avant de tomber en langueur

 

En mon âme c’est le renouveau

Je suis comme un petit oiseau

Je ne survis que dans l’espoir

De me blottir dans ton nichoir

 

Georges Bleuhay – L’errance poétique – Edilivre Paris 2016

Photo gratuite de RondellMelling sur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article