Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Ma vedette

21 Janvier 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

À ma femme, liégeoise que j’ai tant aimée

 

Lorsque j’étais encore adolescent

J’adorais le portrait des vedettes

Je regardais avec ravissement

Leurs photos vendues dans des pochettes

 

Elles avaient le visage d’un ange

Alliant la pureté et la beauté

J’avais une sensation étrange

Quand je les admirais l’esprit troublé

 

Je n’éprouvais pas de désir charnel

Éveillant en moi l’animalité

La puberté pas encore à l’appel

Je les contemplais comme des déités

 

Quand je me mis à aimer les filles

Avec leurs petits seins attendrissants

C’est tout mon cœur qui partit en vrille

À la vue de leur spectacle charmant

 

C’était la danse de la jupe s’envolant

Au premier souffle de vent sur le pré

C’était le premier rire provocant

Qui mit en éveil ma virilité

 

Et j’étais fou comme un jeune étalon

Rêvant de mille et mille conquêtes

Mais je suis revenu à la raison

Quand de mon cœur tu fis l’emplette

 

Dès lors je devins ton adorateur

Fou de tes yeux ivre de ton regard

Très heureux je retrouvais la fraîcheur

De mon âme d’enfance et de ses stars

 

Aussi je pris de nombreuses photos

Mettant en valeur ton élégance

Leur donnant souvent le côté rétro

Issu d’une ancienne souvenance

 

Tantôt en ouvrant un de mes tiroirs

J’ai retrouvé un de mes vieux clichés

Ton visage m’y sourit comme le soir

Où tu m’as avoué aussi m’aimer

 

Tu avais le visage d’un ange

Alliant la pureté et la beauté

Et j’ai eu la sensation étrange

Qu’au grand jamais tu ne m’avais quitté

Georges Bleuhay – l’errance poétique – Edilivre Paris 2016

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article