Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le vieux grigou

16 Janvier 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

On le disait bon comme le pain

Pourtant il avait ses humeurs

Il râlait du soir au matin

Car c’était un vieil emmerdeur

 

Il n’aimait pas l’injustice

Qu’il voyait tout autour de lui

Et il condamnait d’office

Les nouveaux mendiants d’aujourd’hui

 

Sous prétexte de charité

Se créent des organisations

Faisant appel à la pitié

Pour accomplir leur mission

 

Et elles dépensent sans compter

Une bonne partie des dons

Pour faire leur publicité

Former leur communication

 

C’est normal nous déclarent-elles

Sans cela nous n’aurions rien

Ou si peu dans l’escarcelle

Car rares seraient nos soutiens

 

Le vieux fou mais si peu sage

Refusait de verser un sou

Rétif à tous ses messages

Les gens le traitaient de grigou

 

Détestant la comédie

Il dénonçait les médias

Parfois même l’hypocrisie

D’un artiste en perte d’éclat

 

Et ces infâmes disputes

Pour avoir le plus gros magot

Et lorsque l’audience chute

L’on n’entend que des lamentos

 

Mais cet homme au cœur endurci

Lorsqu’il rencontrait par hasard

Un pauvre tombé dans l’oubli

L’on voyait changer son regard

 

Dans sa poche il allait chercher

Les quelques euros qu’il avait

Et c’est avec un air gêné

Que timidement il les donnait

 

Cela ses voisins le savaient

Et le sachant solitaire

Ils l’aidaient du mieux qu’ils pouvaient

Lui qui ne savait se taire

 

Et s’il est pourtant de ces cœurs

Que l’on dit de pierre et méchants

Ceux que l’on juge avec aigreur

Ils sont parfois des diamants

 

Georges Bleuhay- L’errance poétique – Edilivre Paris 2016

Photo gratuite de Graehawk sur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article