Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

L’aveuglement

17 Janvier 2018 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

La nuit quand je ne dors pas

Je rêve à toutes les beautés

Que j’ai pu admirer à Spa

Avec mes yeux d’enfant gâté

 

Ce fut un merveilleux cadeau

Auquel je ne croyais guère

Connaître enfin un renouveau

Après cette triste guerre

 

La sirène et son hurlement

Annonçait l’approche des avions

Et le proche bombardement

Que pris de peur nous attendions

 

Vivre en une grande ville

Et dans la cave se cacher

Avec la peur infantile

De voir l’immeuble s’écrouler

 

Quelle paix dans cette villa

Nichée en plein milieu des bois

Gamin je regardais cela

Le cœur bercé d’un doux émoi

 

Ce fut d’abord le gazouillis

Des oiseaux au soleil levant

Je fus profondément surpris

D’entendre à la fois tous ces chants

 

Je ne connaissais que les bruits

D’un monde agité trépidant

Où l’on n’entendait que les cris

De soldats arrêtant les gens

 

Et c’est à ce moment précis

Que démarra ma jeunesse

En oubliant tous les soucis

De ces années de détresse

 

Comme un agnelet libéré

Sortant de la bergerie

Fou je me mis à gambader

Au gré de ma fantaisie

 

Franchissant vallons et ruisseaux

Je parcourais la nature

Et chaque jour étant nouveau

Chaque pas une aventure

 

Toute mon adolescence

Passée dans ce paradis

A conduit mon existence

À aimer ce qui est joli

 

Le doux murmure du ruisselet

Qui s’écoule au milieu du pré

Ou l’élégance du bleuet

Qui émerge au milieu des blés

 

C’est la couleur d’or des genêts

Qui tranche sur le feuillage

À l’orée de la forêt

Dans un charmant paysage

 

La nuit quand je ne dors pas

Je rêve à toutes ces beautés

Que beaucoup de gens ne voient pas

Aveuglés de modernité

 

Georges Bleuhay – L’errance poétique – Edilivre Paris 2016

Photo gratuite de Tommy Rau sur Pixabay

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article