Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Amostrenne

26 Décembre 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Les vieilles demeures rappellent le passé

D’un hameau paisible qui surplombe Esneux

Le passant y ressent le charme suranné

Des vieilles demeures sommeillant sous les cieux

 

L’arbre centenaire est au milieu des maisons

Rappel des temps anciens il ne peut qu’inspirer

Le poète enchanté à l’âme en abandon

Qui se met à rêver devant tant de beauté

 

La chaleur du soleil fait somnoler un chat

Sur le pas de porte en pierre du pays

Il règne le silence même à l’heure du repas

 

Et celui qui y vit connaît-il son bonheur

De pouvoir habiter ce petit paradis

Et loin de la cité oublier ses rumeurs

 

Georges Bleuhay – Le miroir brisé – Edilivre Paris 2016

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article