Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

La chanson de l’athée

5 Septembre 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Oui Dieu est bon infiniment

Disait le curé du village

Quand il fut privé d’argument

Par l’adolescent peu sage

 

Jéhovah ne veut que la paix

Du fond de la synagogue

Une petite voix s’élevait

Peut-on croire au décalogue

 

Allah ne veut que justice

Prêchait l’imam dans sa mosquée

Dans une fougue zélatrice

À l’audience étonnée

 

Car chrétiens juifs ou musulmans

En regardant tout autour d’eux

Voient le triste rassemblement

Se disputant au nom des dieux

 

Et comment croire en leur bonté

Ou encore en leur justice

Dans les conflits de sociétés

Aux voix vocifératrices

 

La haine semble éternelle

Les dieux l’aurait-elle créée

Cette maladie mortelle

Tellement vitupérée

 

Et s’ils n’étaient que fantasmes

De l’homme pour se faire pardonner

Tous ces terrifiants miasmes

Engendrés par leur cruauté

 

Et si dieu vraiment existait

Voudrait-il ces violences

Ne dit-on pas qu’il est parfait

Quelle terrible invraisemblance

 

Aussi ma raison a opté

Je ne crois en aucun dieu

Et je vis dans la volonté

De vivre avec les hommes au mieux

 

Je n’aurai pas un paradis

Gagné à force d’oraisons

Car le mien se trouve ici

Dans cette terre ma maison

 

Quand enfin j’y reposerai

En brin d’herbe comme une fleur

Dans la nature je renaîtrai

Ce sera le vrai bonheur

 

Georges Bleuhay - Le coeur marigot - Edilivre Paris 2015

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article