Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

L’Éden sanglant

26 Septembre 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay

Ce matin lors de mon réveil,

J’entendis un oiseau chanter

Encore embrumé de sommeil

Mon cerveau se mit à rêver

 

Je vis un bois mystérieux

À la sente ondulante

Soudain, je n’en crus pas mes yeux,

Devant la vue surprenante

 

D’une biche s’approchant de moi

Venant se lover sur mon cœur

La tête aux yeux emplis d’effroi

De la poursuite du chasseur

 

J’aurais voulu la protéger

Et de cet être malfaisant

Et de ses chiens surexcités

Par l’attente de l’odeur du sang

 

Sa crosse se fit menaçante

Brutalement, il me repoussa

Le bruit de l’arme puissante

À tout jamais me poursuivra

 

Je vis tomber la pauvre bête

Jetant au ciel un dernier brame

Comme un agonisant projette

La souffrance infinie de l’âme

 

Je maudis cet Éden sanglant

Qu’un dieu implacable a créé

Il ne peut exister vraiment

Il ne témoigne d’aucune pitié

 

Mon cauchemar s’en est allé

En me laissant le cœur meurtri

De ce monde déshumanisé

Qui se répète à l’infini

Georges Bleuhay – Le cœur fou – Edilivre Paris 2014

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article