Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

En mémoire à Julie et Mélissa

23 Septembre 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Le poète n’est pas toujours charmant

Et quelquefois il sait montrer les dents

Quand la colère s’empare de lui

Voyant les injustices d’aujourd’hui

 

En ce monde où ce sont les assassins

Que l’on cherche à comprendre et que l’on plaint

Peu soucieux des victimes innocentes

Dans une indifférence indécente

 

Car la justice ne veut plus punir

Et se préoccupe de l’avenir

Des criminels à réinsérer

Elle se moque de leurs atrocités

 

Le juge devient prêcheur de pardon

Et cela s’est vu au procès d’Arlon

Où les magistrats ont mis tout leur poids

Pour contredire les jurés dans leur choix

 

Dutroux et Martin furent condamnés

Mais Martin est déjà en liberté

Dutroux demande quelle merveille

Une liberté conditionnelle

 

Et pendant ce temps les pauvres parents

Pleurent toujours la mort de leurs enfants

Jamais ils ne sauront la vérité

Sur l’affreux supplice qu’elles ont enduré

 

Et le poète se met à hurler

Car Dame Justice a les yeux bandés

Et aveugle elle est devenue sourde

La peine est devenue trop lourde

 

Georges Bleuhay – L’âme en révolte – Edilivre Paris 2016


 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article