Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Triste constat

7 Août 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay

À me voir vieillir

Devant le miroir

J’ai le souvenir

De tous mes espoirs

 

Triste vérité

Rien n’est éternel

Pouvais-je penser
À ce sort cruel

 

Car je me sentais

Empli d’avenir

Et mon cœur battait

Au gré des désirs

 

Mais ils sont trop courts

Ces heureux instants

Où l’on vit d’amour

Et d’espoirs brûlants

 

L’usure du temps

Se fait trop sentir

Dans le fil des ans

Grains de souvenirs

 

Le temps qui s’enfuit

Devient sans pitié

Le corps se détruit

Triste vérité

 

À me voir vieillir

Devant le miroir

Je me sens mourir

Je n’ai plus d’espoir

 

Georges Bleuhay - poème en attente de publication - Tous droits réservés

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article