Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

À Éric Demblond

5 Août 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Une fois encore elle a frappé
La vieille mégère à la faux
Et je suis en deuil à nouveau
D’un ami que j’ai tant aimé

Toujours souriant et joyeux
Il élaguait ou abattait
Le plus vieil arbre qui gênait
Pour la sécurité d’un lieu

Car il exerçait son métier
Avec le respect et l’amour
De la nature sans nul détour
Il avait l’âme d’un forestier

Mais il était surtout humain
Très sensible à la souffrance
De ceux qui n’ont pas de chance
Généreux il tendait la main

Quand dans la rue on le croisait
On le sentait souvent soucieux
D’assister ses voisins trop vieux
Toujours avec un grand respect

C’était aussi un bon vivant
Un vrai solide compagnon
Sachant apprécier la boisson
Avec ses amis en riant

En rendant son dernier soupir
Il nous plonge dans le chagrin
De ne plus croiser son chemin
Dans tous les jours qui vont venir

Éric je veux te souhaiter
De trouver là-haut des forêts
Où fleurit encore le muguet
Tous ces bois que tu as aimés

Georges Bleuhay - L'âme en Révolte - Edilivre Paris 2016

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article