Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le mécréant

22 Juillet 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Il est long le chemin qui m’a conduit
De ma lointaine enfance religieuse
À cette vie que je mène aujourd’hui
Dans une liberté merveilleuse

Je fréquentais l’école du Sacré-Coeur
Ma journée commençant par la messe
En craignant le coeur serré par la peur
De subir une colère vengeresse

Les filles éveillaient ma concupiscence
Et au jugement de mon confesseur
J’acceptais de faire pénitence
Mais le péché prenait de la saveur

L’on aurait pu me voir comme un ange
Portant en lui toute l’innocence
Lorsque je chantais en aube blanche
Dans une apparente révérence

Mon corps m’incitait au péché mortel
Mais la terreur de perdre le paradis
En satisfaisant mon désir charnel
Me rendait et malheureux et soumis

Quand je connus ma première fille
Je sentis monter la honte en moi
Par bonheur elle fut très gentille
Et je ressentis mon premier émoi

Je fus étonné de l’indifférence
De celui qui aurait dû me punir
Pantois je constatai son absence
Cela décida de mon avenir

Ensuite je l’ai souvent interpellé
Le défiant à chacune de mes actions
Et jamais il ne s’est manifesté
Je mis ma liberté en médaillon

Et si je ne fus ni pire ni meilleur
Que celui qui se dit parfait croyant
À ma guise je cultivai mon bonheur
Oui je sais je suis un mécréant

Georges Bleuhay - Le coeur marigot - Edilivre Paris 2015

Le bonheur du premier baiser - l'émoi amoureux qui devait durer plus de 50 ans

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article