Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

L’orage

8 Juin 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Quand l’air s’appesantit et devient oppressant
Quand le ciel se plombe quand s’arrête le vent
L’oiseau fait silence au plus profond du bois
Le renard se terre comme saisi d’effroi
 
Le champ de blé lointain a cessé d’ondoyer
Seul un petit ruisseau continue à lancer
Son babil familier devenu brusquement
La seule musique que le passant entend
 
Car la nature craint la colère des cieux
Celle de Jupiter le plus cruel des dieux
Qui lance la foudre détruisant les moissons
Enflamme les forêts et frappe les maisons
 
Elle a gardé la peur qui vient du fond des temps
Devant la menace que nous nions souvent
C’est vrai que la foudre frappe où elle veut
détruisant au hasard ce qui vit par le feu
 
Georges Bleuhay - Poème en attente de publication - tous droits réservés

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article