Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

L’horloge du temps

3 Juin 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Ne soyez pas cruel si j’ai les larmes aux yeux
Et ne vous moquez pas de cette souffrance
Qui me serre le cœur à me sentir trop vieux
Pour encore posséder un rien d’espérance

J’ai longtemps négligé ce qu’était l’avenir
Il était si lointain la vie était pour moi
Tellement présente qu’elle ne pouvait finir
J’avais tant de bonheur à vivre mes émois

Mais l’horloge du temps inexorablement
Au gré du balancier dans un rythme régulier
Ajoutait des heures au compteur de mes ans
Ne voulant pas savoir je voulais l’oublier

À présent l’avenir est là et me fait peur
Il devient trop proche et trop prévisible
Mon corps et mon âme souffrent d’une langueur
Qui me rend chaque jour un peu plus sensible

Comme je regrette ma belle insouciance
Celle de mes amours celle de mes vingt ans
Qui a mis la passion dans mon existence
Et cet optimisme qui me lâche à présent

Ne soyez pas cruel si j’ai les larmes aux yeux
Et ne vous moquez pas de cette souffrance
Qui me serre le cœur à me sentir trop vieux
Pour encore posséder un rien d’espérance

Georges Bleuhay - poème en attente de publication - Tous droits réservés

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article