Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Triste mai 1940 

11 Mai 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

SOUVENIR D'UN TRISTE ANNIVERSAIRE
10 MAI 1940 - Les troupes allemandes envahissent la Belgique

Ils étaient partis la fleur au fusil
Comme pour une simple promenade
Ils allaient en baver les vert-de-gris
Clamaient-ils en guise de bravade

Le départ pour la guerre était joyeux
Avec le rire des filles et les flonflons
Ils se sentaient déjà victorieux
Ils ne craignaient pas le son du canon

Hélas ces pauvres soldats godillots
Ne savaient pas ce qui les attendait
Un rude hiver sur la ligne Maginot
Et ensuite un terrible mois de mai 

C’est du ciel que vint le premier assaut
Les avions semant panique et bombes
Les soldats chutaient dans le caniveau
Pantins sanglants dans la boue immonde

Puis les chars en une meute folle
Brisèrent les lignes de défense
En traçant de tragiques rigoles
Dans l’ultime et vaine résistance

Et sur les belles routes de France
Femmes et enfants se faisaient massacrer
Les vieillards aussi quelle importance
Sous les salves des stukas en piqué

Et partout gisaient des corps mutilés
Parmi les décombres et les gravats
Là une jambe ou un bras arraché
Ici des rescapés hagards et las

C’était pourtant un joli mois mai
Avec le plus éclatant des ciels bleus
Une nature s’éveillant à la paix
Et un temps à rendre les gens heureux

Longtemps je me souviendrai de la mère
Sur la route protégeant son enfant
Sa grandeur dans la pire misère
Est d’avoir pu en faire un survivant !

Georges Bleuhay - Le Cœur à vau-l'eau - Edilivre Paris 2015

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article