Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le désespoir d’un instituteur

9 Avril 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay

L’enseignant est désespéré
Sorti à peine des études
Son idéal s’en est allé
Et aussi ses certitudes


Car il avait un idéal
Éduquer au mieux les enfants
Leur apprendre ce qui est vital
Pour devenir adolescent


Une angoisse s’empara de lui
En découvrant son auditoire
L’école d’aujourd’hui
Ce n’est pas celle de son histoire


Ses élèves étaient une réunion
D’enfants venus du monde entier
Chacun avec leur tradition
Ou la culture de leur quartier


Et quand il les interrogea
Il s’aperçut avec stupeur
Que certains ne comprenaient pas
Le français cela lui fit peur


D’autres pratiquaient volubiles
Un sabir peu compréhensible
Sa tâche ne serait pas facile
Sa panique était indicible

Il prit la parole pourtant
Pour faire cesser le tapage
Il s’époumona vainement
Rien ne put stopper cet orage


Dès lors, il prit l’habitude
De devenir indifférent
Il eut vite la certitude
De devenir incompétent


Un jour après un long congé
Pour cause d’une dépression
Complètement désespéré
Il se pendit dans sa maison


Le jour de son enterrement
Hélas à part quelques voisins
Un seul enfant était présent
Les yeux rouges et le coeur chagrin


Ce n’était pas un repentant
Ce garçonnet aux gros sanglots
C’était un fils tout simplement
Pleurant un père perdu trop tôt

Georges Bleuhay - Le coeur à vau-l'eau - Edilivre Paris 2015
Illustration Albert Anker - École de village en Forêt Noire

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article