Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Morituri te Salutant

16 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

La Dame à la faux tourne autour de moi
Invisible mais tellement proche
Que tout mon être tressaille d’effroi
Et du glas j’entends sonner la cloche

Mon corps me fait mal et je me sens las
car il ploie sous le nombre des années
Une vie ardente et pleine d’éclat 
qui s’achève en langueurs désespérées

Oui je fus jeune et plein de cette vie
Emplie de sève brûlée de passion
Celle qui emplit le cœur des vieux d’envie
La faucheuse n’en a nulle compassion 

Paysanne froide sans émotion
Elle cueille ce qui est à maturité
Faisant place à la jeune génération
Et détruisant tout ce qui a été

Et pourtant je sens encore et toujours
Le léger souffle de mon existence
Que j’essaie de garder avec amour
Avant que ne frappe le grand silence

Quand mon âme s’en ira vers l’infini
Que la lumière s’éteindra à mes yeux
Je rejoindrai mes amours mes amis
Dormants dans l’éternelle beauté des cieux 

Georges Bleuhay - Le Coeur Fou - Edilivre Paris 2014
Illustration: Les Trois Cranes - Théodore Géricault

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article