Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Langueur

25 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Mon âme nage dans le néant
D’une vie sans aucun attrait
Témoin je sens l’ennui qui naît
Plus rien à mes yeux n’est charmant


Je vois d’un regard fatigué
L’agitation autour de moi
Et ce monde en plein désarroi
Ne me met plus en anxiété


Car tout m’indiffère aujourd’hui
Je ne suis plus de ce monde
J’ai vu tant de choses immondes
Que toute réaction m’a fui


À quoi sert mon existence
Je me retrouve désarmé
Face à toutes les cruautés
Faites dans l’indifférence


Mes désirs fous d’adolescent
Où je criais fraternité
Où je rêvais de liberté
Ont disparu avec le temps

J’ai mêlé la haine et l’amour
L’espérance et les déceptions
Et je vivais dans la passion
De donner souvent sans retour


Maintenant je suis fatigué
Mon âge aidant et le chagrin
D’arriver au bout du chemin
Me font le coeur désabusé


Je me retire doucement
De cette vie insensée
De l’innommable mêlée
De l’envie des sentiments


Mon âme nage dans le néant
Et la tristesse envahit
La profondeur de mon esprit
Car j’ai perdu mon coeur d’enfant

Georges Bleuhay - Le coeur à vau-l'eau - Edilivre Paris 201
Illustration: Edouard Degas - Mélancolie

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article