Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Mon pays, ma patrie 

17 Décembre 2016 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Je suis un imbécile heureux 
Comme l’a chanté Georges Brassens 
Né quelque part en un lieu 
Où se sont éveillés mes sens. 

Né par accident à Bruxelles 
De Liège je me suis reconnu 
Ma Principauté éternelle 
Dans mon besoin de l’absolu. 

L’histoire dit qu’elle dura mille ans 
Dans cet Occident fragmenté 
Mais pour mon âme il est évident 
Qu’elle a toujours sa liberté 

Et j’y ai planté mes racines 
Dans ses héros et leur histoire 
Dans son industrie dans ses mines 
Que l’on garde encore en mémoire. 

Oui, je reste Principautaire 
Fier de sa terre et ses cités 
Jamais l’on ne me fera taire 
Dans cet orgueil démesuré

L’homme est le fruit de son terroir 
De la culture qui s’en dégage 
De tout ce qu’il a pu y voir. 
De sa magie il est le mage. 

Oui, j’aime ses forêts et vallées 
Ses rivières ses petits ruisseaux 
Où dans mes plus jeunes années 
Heureux je pataugeais dans l’eau

Bien que j’ai souvent voyagé 
Et admiré d’autres contrées 
Rien à mes yeux n’a supplanté 
Ma vallée de l’Ourthe tant aimée. 

Je suis un imbécile heureux 
Comme l’a chanté Georges Brassens 
Mais nulle part je ne me sens mieux 
Que dans ma terre d’adolescence ! 

Georges Bleuhay - Le cœur marigot - Edilivre Paris 2014

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article